Picasso – Grande nature morte au guéridon

96,00

Description

Bien sûr, il s’agit d’une nature morte, mais ‘quelle nature morte!’ confie Picasso à ses intimes. Marie-Thérèse (sa maîtresse pendant 10 ans) est partout: sa blondeur se trouve dans les couleurs pastelles, l’érotique dans les tons dynamiques d’orange et violet, la forme de son corps dans les lignes courbes, dont Picasso transpose les différentes parties en fruits et plantes.

Cette peinture est décidément anthropomorphique. La plupart des œuvres de Picasso de ces années sont basées sur le fait qu’il considérait Marie-Thérèse comme une personne d’une volupté extrême.

Aussi, toutes les courbes font partie de ses sentiments envers elle. Sa créature divine n’est qu’un entrelacs de couleurs et de lignes.

 

© Picasso Administration